systeme bancaire conseil

Sentiment d’impunité : les banques et leurs pratiques véreuses

De nos jours, très peu de choses sont demeurées incorruptibles, tous s’achètent, donner ainsi une place importante à l’argent qui équivaut à une banque. Et même si on dit le contraire, on sait tout au fond de nous que c’est vrai. Tout ce qu’on accomplit aujourd’hui requiert de la monnaie même le minimum, mettant ainsi ses enseignes sur un piédestal ; on a besoin d’eux dans la généralité de notre vie et cela presque journalièrement. Que se soit pour garder nos ressources à l’abri vu qu’on ne peut plus garder  tous nos revenus à la maison pour une question de sécurité, ou pour discerner des solutions en cas d’ennuis budgétaires, la seule solution qui nous reste c’est eux ; il y a également les diverses transactions qu’on doit effectuer pour les affaires même pour rémunérer nos personnels. Pour des raisons incomptables, on est obligé de faire appel à leurs services qu’on le veut bien ou non, c’est obligatoire. Mais derrière ce masque de bienfaiteur, on sait pertinemment qu’il y a beaucoup d’activités louches qui ne font que nous soutirer encore plus d’argent ; c’est ce que nous allons découvrir dans cette rubrique. Sachez qu’on détient un site très intéressant qui regroupe beaucoup de témoignages des personnes qui ont travaillés chez eux à une époque.

Des taux d’intérêt exorbitants

A un certain moment, on fait fasse à des difficultés au niveau financier et c’est une réaction logique de vouloir y remédier, on est même obligé de trouver une solution, et vu qu’on ne peut pas trop compter sur les aides de la famille ou d’amis, les banques restent notre unique option ; les offres de crédit semblent être de l’argent facile et on se laisse commodément tenter. Lorsque nous faisons appel à eux pour emprunter une certaine somme, on se sent apaiser comme si un poids s’enlevait sur nos épaules, mais ne vous méprenez pas pour autant parce qu’à chaque remboursement qui s’effectue par mois, il vous exige un pourcentage. Cette proportion est très exagérée, car elle se situe dans les 40% du montant de l’emprunt au minimum, c’est loin d’être aisé. Et c’est toute une autre histoire à chaque fois que vous dépassez le délai de paiement, par exemple, si vous êtes en retard d’une journée, vous devez payer une pénalité égale à cet ajournement et ainsi de suite. Et si malencontreusement, vous n’avez plus aucune possibilité d’arriver à terme de votre contrat même pour un mois, ils vont saisir la totalité de toutes vos garanties.

Des frais de transaction outrancière

Une opération très prisée vu que la plupart des catégories en ont besoin ; et les banques sont au courant de cette utilité donc ils en profitent à max. Leurs raisons d’être sont de faire des bénéfices sur leurs activités, alors pourquoi ils s’en priveraient s’ils peuvent obtenir un max sur cette option. Chaque coût peut se trouver dans les 10%, c’est trop n’est-ce pas ! Toutes ses fonctionnalités sont payantes sauf l’ouverture d’un compte courant.

Des prestations inutiles

Qu’est-ce que ses établissements n’inventent pas pour nous pousser à ouvrir de divers comptes tels que des comptes simples, retraites où bloqués ou autres ; et nous sans la moindre inquiétude on cède, mais en fin de compte, qu’est ce qu’on gagne par rapport à tous ses placements effectués ? La réponse rien, on n’y empoche rien du tout. Par contre, eux ils encaissent beaucoup, et comment ? Sans doute vous ne pouvez pas imaginer que les banques n’ont aucune ressource, pourtant c’est la vérité ; donc pour pouvoir fonctionner et entamer ses opérations, ils ont besoin d’un financement ; et vous savez qui sont ses investisseurs, c’est tous ses clients ! C’est-à-dire qu’ils vont vous inciter à miser vos avoirs chez eux et ce sont ses derniers qui vont les aider à sponsoriser les autres démarches comme un emprunt ; après, ils vont en tirer profit de cette transaction avec presque 50% de bénéfice. Le plus malheureux dans l’histoire c’est que les principaux investisseurs ne profitent même pas des dividendes récoltés à partir de la convention.

Les différentes redevances

On parle ici de ses petites contributions pour avoir des cartes bancaires ou des chèques, comme les autres offres, on est forcé de les utiliser puisque trimballer des argents partout est dangereux. En conséquence, il faut payer pour tout, rien n’est livré gratuitement.

Il est clair que nous avons besoin d’eux, malgré cela, ce n’est pas la peine d’en profiter. Mais qui peuvent les en empêcher, ils sont libres de leurs actions.